L’évolution de la formation

La disruption numérique est désormais une réalité depuis des années et pour différents secteurs. Et maintenant elle est également entrée dans les bureaux, dans la vie des emplyés. Et même dans celle de conseillers, formateurs et coachs, que cela plaise ou non.

Plateformes LMS, création et gestion des contenus, technologies de communication de plus en plus avancées… Celles-ci et beaucoup d’autres éléments (dont le Covid a été un véritable accélérateur) sont en train de changer les règles du jeu à la racine même dans le domaine de la formation en entreprise.

Est-ce la fin de ces professions ? Non, ou tout du moins pas nécessairement. C’est le moment, toutefois, d’un passage fondamental : une transformation culturelle si profonde qu’elle est tout sauf escomptée, et encore moins immédiate.

La formation numérique n’est pas l’activité de la salle transportée en ligne, mais une chose complètement différente, pour sa conception, sa méthodologie et son équipement.

Avec Internet aussi il a fallu de nombreuses années pour arriver au Web 2.0, à savoir comprendre quelles étaient les authentiques et spécifiques potentialités du nouveau domaine. Jusqu’aux premières années Deux mille, le Réseau n’était autre qu’une galerie de vitrines silencieuses et immobiles, une reproduction bidimensionnelle de la réalité déjà connue.

Les romans de science-fiction sont un excellent instrument pour se rendre compte de ce que signifie un saut de paradigme vers le futur inconnu.

Prenons Les merveilles de 2000 de Emilio Salgari (1907) : un monde fortement automatisé grâce à l’électricité qui fait bouger des machines alimentées par des câbles d’une longueur littéralemment imaginaire. Salgari n’avait pas imaginé la possibilité de connexion sans fil.

Le chasseur d’androïdes (1968 – il a inspiré le film Blade Runner) représente par contre une société où les personnes cohabitent avec des robots évolués au point de ne pas pouvoir les distingueur des êtres shumains, mais vont travailler en voitures (volantes) dans de grandes casermes de bureaux bondés de personnes. Pas de smart working.

Ce ne sont que deux exemples de combien il est relativement facile d’imaginer le développement progressif d’un simple objet ou d’un simple phénomène dont nous avons déjà quelques connaissances.

Une toute autre histoire, par contre, est de sortir des schémas de fond, ceux qui constituent les piliers cachés de notre vie de tous les jours et de notre esprit. En bref : changer de paradigme.

Voilà, c’est ce qu’est amené à faire aujourd’hui ceux qui travaillent dans le domanie du développement des personnes, que ce soit en entreprise comme bénéficiare ou comme sujet fournisseur de formation et coaching : changer, et même transformer l’attitude habituelle en une autre qui n’existe pas encore pleinement, mais dont nous pouvons déjà aujourd’hui définir les points de départ, sur lesquels construire une formation numérique authentique et vraiment efficace.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.